top of page
Rechercher

Voyager avec son skate en avion !

Contenu rédigé par Ariane Gaudard, Team Rider Peaks





Je vous partage mes petites astuces pour voyager avec son skate par voie aérienne ! 


Avant toutes choses. S’assurer que l’endroit où tu t’en vas te sera profitable et qu’il y aura assez d’endroits pour en faire, car partir pour un certain temps et en faire seulement une seule fois au final parce que le pays que tu visites n’est pas roulable, j’ai envie de te dire que ça n’en vaut pas la peine de t’encombrer avec ton skate ou ton longboard. Par contre si tu hésites et tu as bien vérifié l’endroit où tu allais, j’ai envie de te dire GO! 

 

Donc, première première première chose à faire une fois que ton billet d’avion est acheté! Danse de la joie 💃🏻! Bon et puis ensuite, tu appelles ta compagnie aérienne. Chaque compagnie a ses politiques bien précises. Donc d’une à l’autre les réponses que tu auras peuvent varier.

 

Pour ma part les réponses qu’on me disait souvent, c’était « on ne peut rien vous garantir, mais vous pouvez toujours essayer de passer les douanes avec ». Bon c’est sûr que c’est complètement une chance à prendre. 

 

Je te suggère de l’endroit où tu pars, d’avoir quand même un plan B si jamais ils le refusent. Comme par exemple à l’aéroport de YUL ils n’ont pas de casier, mais ils ont service de consigne payant ou tu peux laisser tes choses un certain temps. Bien vérifier les tarifs pour le temps et le coût selon ce que tu as à consigner et elles t’attendront à ton retour. 

 

Une autre option aussi s’offre à toi, si tu ne veux pas prendre de chance, tu peux toujours l’enregistrer en soute à bagage directement avant de passer les douanes, en tant que bagage hors format. Prévoir des frais supplémentaires dans ce cas-ci. 

 

Une autre option aussi si tu voyages avec une assez grosse valise, tu peux toujours le mettre dedans ce sera certainement le moyen le plus safe qu’il se rende jusqu’à destination avec toi. Je te suggère même, si c’est possible, de démonter les trucks pour faciliter le rangement et l’espace dans ton bagage en soute. 

 

Mais restons dans une optique plus positive et supposons que la compagnie l’accepte. Tu passes les douanes sans soucis. Tu te diriges jusqu’à ta porte d’embarquement, et c’est à ce moment-là que je te suggère très fortement d’aller les voir avant qu’ils appellent les gens pour l’embarquement et demander à ce que ta planche soit avec les poussettes et les bancs d’auto pour bébé/enfant. En principe ton skate roule comme une poussette et prend largement moins de place. Je trouve que ce sont des bons arguments à utiliser si jamais ils hésitent. 

 

Bon sache qu’ils devront l’identifier pour le mettre avec les poussettes donc ils vont coller un gros et long collant dessus (expérience vécue). Je n’ai pas été assez vite pour dire de ne pas le mettre directement sur le dessin sous mon surfskate, donc résultat quand je l’ai réceptionné en sortant de l’avion et que j’ai voulu enlever l’étiquette, une partie de mon design est partie avec cette super étiquette d’identification... Mais avec un peu de technique et de délicatesse, c’était moins pire que ça aurait pu être. 

 

Pas de panique si jamais ils refusent catégoriquement à l’embarquement. L’option de l’envoyer en soute à bagage est encore possible à ce moment-là. Bien sûr, si tu t’y es pris d’avance et non dernière minute, avant que l’avion ferme ses portes.

 

***Il y a aussi une autre option que je n’ai pas personnellement essayée, mais j’ai déjà aperçu des gens avec un sac à dos à deux courroies pour attacher sa planche. Ça me semble pratique car les sacs à dos ne sont pas un problème en bagage cabine. ***

 

Sur ce, je vous souhaite beaucoup de roulades, partout dans le monde.

 

Ariane G.






64 vues0 commentaire
bottom of page